Un bilan de compétences à tout âge !

De la trentaine à la retraite, réaliser un bilan de compétences est toujours utile… Mais attention, pas pour les mêmes raisons ! En effet, les avantages d’un bilan de compétences ne sont pas les mêmes pour un jeune actif, un quadra ou une personne en pré-retraite. Vous en doutez ? C’est une question d’âge et d’étapes de la vie. Avec le temps, la notion de se faire plaisir est de plus en plus importante. C’est aussi une question de prise de recul sur soi. Explications.
30 ans, mon 1er bilan de compétences
Pourquoi attendre ? Un bilan de compétences peut se faire dès la trentaine ! Devoir patienter jusqu’à la quarantaine, voire la cinquantaine est aujourd’hui un stéréotype. Sachez cependant qu’il faut avoir « une activité salariée d’au moins 5 ans » précise le site service-public.fr.
Vous êtes un jeune actif, ce dispositif peut vous aider si vous êtes dans l’une de ces trois situations :
– Vous ne vous retrouvez pas dans le schéma « métro/boulot/dodo ». Votre priorité, c’est votre équilibre entre votre vie pro et votre vie perso.
– Le métier dans lequel vous évoluez ne vous correspond pas.
– A l’inverse, vous souhaitez travailler votre carrière via une mobilité interne. Cela passe donc, peut-être, par un besoin de formation et/ou un nouveau positionnement à avoir vis-à-vis de votre employeur.
40 ans, le grand questionnement !
Pas question ici de parler de la crise de la quarantaine. En revanche, tout dynamique que vous êtes, cela fait déjà deux décennies que vous êtes dans le monde du travail. Il y a certainement des questions qui vous taraudent. « Suis-je toujours en phase avec mon entreprise… et surtout avec mon métier ?« . Bref, c’est peut-être l’heure de la remise en question. Le bilan de compétences est alors l’outil auquel faire appel pour répondre à ces questions de fond.
50 ans, évoluer différemment
A la cinquantaine, côté vie perso, les crédits sont en fin de course et les enfants sont grands. Côté vie pro, les responsabilités sont au rendez-vous. En clair, d’une manière générale l’aisance financière est là. Mais l’évolution au sein de l’entreprise se ralentit. C’est le moment où d’autres questions arrivent. « Est-il trop tard pour changer de carrière ?« .
Réaliser un bilan de compétences est alors le bon moyen pour découvrir qu’il est possible d’évoluer différemment ! C’est l’opportunité de se lancer de nouveaux défis. Par exemple, un directeur commercial peut envisager à l’issue de son BDC de racheter l’entreprise dont il est salarié ou, pourquoi pas, créer sa propre structure.
60 ans, en avant
La retraite est un choix : pas une obligation ! Vous avez été actif toute votre vie. Mais peut-être n’avez vous pas envie de mettre un point final à votre parcours. Si c’est votre cas, le bilan de compétences est aussi fait pour vous. Qu’on se le dise : rien n’est jamais trop tard ! Mais contrairement aux autres étapes de votre vie pro, là le but est clairement de se faire plaisir.
Le BDC peut tout à fait vous orienter vers une voie complètement différente de ce que vous avez connu. Chez Cime Compétences, nous avons d’ailleurs l’exemple d’une assistante de direction qui s’est reconvertie en créatrice de poterie. Elle est même devenue formatrice.
A contrario, le bilan peut aussi démontrer que vous avez vraiment le profil pour ce que vous avez fait durant toute votre carrière. C’est le moment de lancer sa propre activité. Pas question bien entendu de créer une structure. Vous pouvez vous tourner vers des cadres plus flexibles comme le freelance ou le portage salarial. Et si l’aspect financier n’est pas un point important, pourquoi ne pas devenir parrain d’un jeune entrepreneur ?

Demande de rappel